Sens politique – Pour lire et influencer son enivrement

Le sens politique, c’est l’utilisation de moyens stratégiques et légitimes pour influencer le cours des évènements, faire passer ses idées et réussir ses projets sans créer d’effets indésirables sur ses relations et l’entreprise. C’est d’un côté la capacité de lire et naviguer l’organisation et de l’autre celle de l’influencer.

En présence de gens ayant de bonnes habiletés politiques, on observe…

  • Aptitude à être à l’écoute et à faire preuve de sensibilité à l’égard de ses collègues et de son environnement. Ceci permet d’avoir une perception juste de l’ambiance de travail et du bon moment pour faire valoir un point
  • Savoir décoder les réseaux formels et informels de pouvoir
  • Avoir une vision claire du but à atteindre, prévoir le déroulement du chemin à parcourir et identifier les menaces et les opportunités
  • Développer des alliances fructueuses
  • Démontrer de la confiance en soi et savoir se mettre en valeur
  • Agir avec éthique et intégrité

Les défis du sens et des habiletés politiques

Abstrait vous dites… effectivement. Les habiletés politiques sont classées[i] parmi les compétences de leadership les plus difficiles à développer et les moins rependues chez les gestionnaires. Au banc des accusés : le fait que les informations qui orientent les décisions politique sont à la fois partielles et en constant changement et qu’elles sont exécutées sans guidance formelle. La « game » politique est abstraite, se jouent sans règles claires (écrites), dans un environnement en constant changement et sans moyen de l’éviter.

Le sens politique se joue sur deux axes ; d’abord la lecture adéquate de l’organisation puis la capacité de naviguer et d’influencer dans cet environnement.

Étape 1 : Lire stratégiquement son organisation[ii]

Qui sont les acteurs? Qui sont les joueurs importants dans l’organisation? Certes, l’organigramme peut nous en révéler les éléments les plus évidents. Certains autres acteurs, plus discrets, possèdent aussi beaucoup de pouvoir! Des trucs pour les pointer? Identifiez ceux qui travaillent sur les dossiers critiques de l’organisation et porter attention l’évolution des organigrammes de l’organisation (les anciens organigrammes). Observer qui « bouge » avec qui.

  1. Quelles sont ses ressources?Les finances et budgets sont évidemment une marque de pouvoir importante mais ce n’est pas la seule. Surveillez également ceux qui possèdent l’information, qu’elle soit formelle ou informelle.
  2. Quels sont leurs intérêts?Pas facile à répondre, car les intérêts des gens sont parfois bien cachés. Posez des questions : « Qu’est-ce qui te motive dans cette initiative? », Pourquoi ce projet est important pour toi?
    Portez attention à qui influence qui, comment il s’y prend et le type de services partagés.
    Observez les comportements des protagonistes et tendez une oreille attentive aux bruits de corridors!
  3. Quels sont les enjeux de l’organisation?Quels sont les grands changements qui s’opèrent ou s’opéreront dans votre entreprise (il y en a toujours)? Est-il question de développement de nouveaux produits ou de nouveaux marchés, de restructuration, d’une fusion ou d’une acquisition, d’une alliance? Une fois ces enjeux importants identifiés, observez qui gravitent de près autour de ces derniers.
  4. Quelle est la culture de l’organisation?Chaque organisation possède des valeurs propres, des qualités qui sont recherchées chez les employés et des défauts qui sont méprisés. Que valorise-t-on? La croissance, le profit, la part de marché, l’harmonie, la satisfaction du client, le travail acharné, l’ambition, la création d’emploi, l’innovation, le respect des traditions, … Ces éléments, et bien d’autres (rites, symboles, etc.) sont autant de prises à votre disposition afin de faire avancer vos intérêts!

Étape 2 : Influencer et naviguer son environnement[iii]

Pour influence son environnement, il faut être à la fois crédible, avoir de l’impact et apporter une valeur ajouté. Voici des astuces concrètes pour y parvenir.

Être crédible : L’enjeu avec la crédibilité, c’est qu’elle nous est octroyée par les autres. Les récentes études démontrent que les gens forgent leur jugement en matière de crédibilité en fonction de la cohérence démontrée entre les paroles et les actions et selon trois composantes : la personnalité, la compétence et l’expertise.[iv]

Sept éléments ont une forte influence sur la lecture que se fait quelqu’un de notre personnalité : respecter ses engagements, faire preuve de modestie et d’intégrité, être équitable et responsable socialement (juste), s’exprimer de façon rationnelle et objective, être authentique et démontrer des habiletés de communication (sociabilité). Les gens qui démontent des habiletés politiques sont sensibles à ces éléments.

Cinq compétences influencent la façon dont les gens forment leur lecture de notre crédibilité : être orientation vers les résultats, démontrer de l’intelligence sociale, faire preuve d’habiletés intellectuelles, prendre de bonnes décisions et savoir analyser (faire preuve de jugement critique). Il s’agit ensuite de mettre ses forces naturelles de l’avant.

Les sondages nous informent que l’expertise est démontrée par l’éducation et les certifications, les réalisations antérieures, la démonstration d’une bonne compréhension (lecture réaliste) de l’organisation et de l’industrie, la capacité de s’améliorer en continue, le réseau (les gens avec qui on s’associe) et l’expérience.

Pour être crédible, il faut agir de façon cohérente à ses propos et avoir plus souvent raison que tord tout en étant honnête par rapport à ses erreurs.

Avoir de l’impact : Le 1er geste d’impact n’est pas, contrairement à la croyance populaire, l’affirmation (l’expression de phrases affirmatives) mais bien l’art de poser questions. Aider les autres à faire progresser leurs propres idées raisonne d’avantage que le faire pour eux.

Apporter une valeur ajoutée : il faut éviter l’erreur trop fréquente de jouer solo. Être utile, aider, être bien veillant, être solidaire, collaborer avec ses collègues… la politique, c’est un jeu d’équipe.

Le mot d’Annie

À titre d’animatrice de formation et coach sur le sens politique et le pouvoir de l’influence, j’observe que les plus grands défis rencontrés par les gens sont :

  1. La capacité de lire l’environnement tel qu’il est et non pas tel qu’il devrait être
  2. L’acceptation de l’importance des relations informelles et son décodage
  3. La capacité de naviguer dans la « game », poser des questions sur les intérêts des autres, offrir de l’aide et demander la complicité des gens
  4. La capacité de voir le portrait global, et non pas seulement les enjeux de son projet, pour négocier gagnant gagnant
  5. Le savoir-faire pour faire connaitre ses bons coups

[i] Lominger International a étudié et comparé les compétences des leaders en les positionnant sur deux axes : Niveau de difficulté à développer la compétence et Évaluation moyenne de la population en générale. Le sens politique se situe dans les compétences les plus difficiles à développer et les plus faiblement rependues dans la population, de pair avec les compétences Savoir gérer les conflits, Comprendre les autres et Créer l’innovation.

[ii] http://www.revuegestion.ca/agir/les-cinq-questions-fondamentales-du-jeu-politique-en-entreprise/

[iii] Francine Harel Giasson, Les habiletés politiques : sans elles, point de salut, Gestion des carrières, HEC Montréal

[iv] Accroitre sa crédibilité : une condition essentielle à la réussite d’un gestionnaire, Antoine Devinat

L’auteure, Annie Boilard, est une professionnelle ressources humaines (RH) spécialisée en FORMATION. Annie anime, conçoit et personnalise des formations sur les différentes facettes du leadership et des habiletés relationnelles. Elle intervient auprès d’équipes de direction, de leaders et d’employés en anglais et en français. En savoir plus sur les formations offertes par Annie, pour de l’information sur le Réseau fondé par Annie, consultez notre vidéo de présentation du Réseau d’Annie RHPour consulter d’autres articles de l’auteure.

Partager

Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone